Foufoune Electrique

Dans la série des Travaux (volontairement) Oubliés voici :

La porte du plaisir ou L’Origine du Monde illuminée ou La Foufoune Electrique – 2007

Morceaux de verres assemblés et collés avec du silicone sur une tige en acier soudée. Exposée dans une pièce noire comme une installation + guirlandes avec des rythmes différents. 1m60 de hauteur x 1m de largeur environ.

Inspiration : Gustave Courbet, les Foufounes Electriques (le bar à Montréal)

Ce travail de 14 Kg au final, impossible à rapporter en France (qui doit, soit végéter dans une cave de l’UQTR, soit je l’espère a été réutilisé) marque ma première approche du verre.
Parce que je voulais rendre hommage à Courbet et au plaisir féminin, et parce que j’ai passé une semaine à découper du verre, un article est nécessaire pour ce travail que j’avais presque (volontairement) oublié.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *