Foufoune Electrique

Dans la série des Travaux (volontairement) Oubliés voici :

La porte du plaisir ou L’Origine du Monde illuminée ou La Foufoune Electrique – 2007

Morceaux de verres assemblés et collés avec du silicone sur une tige en acier soudée. Exposée dans une pièce noire comme une installation + guirlandes avec des rythmes différents. 1m60 de hauteur x 1m de largeur environ.

Inspiration : Gustave Courbet, les Foufounes Electriques (le bar à Montréal)

Ce travail de 14 Kg au final, impossible à rapporter en France (qui doit, soit végéter dans une cave de l’UQTR, soit je l’espère a été réutilisé) marque ma première approche du verre.
Parce que je voulais rendre hommage à Courbet et au plaisir féminin, et parce que j’ai passé une semaine à découper du verre, un article est nécessaire pour ce travail que j’avais presque (volontairement) oublié.